Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 05 mars 2011

Auto-critique

Les personnes qui ont un avis sur tout ; sont toutes persuadées d'avoir raison et je trouve cela normal.

Dès lors qu'elles apportent leurs arguments et qu'elles acceptent d'écouter les autres , c'est tout simplement une discussion ou un débat d'idées et cela peut-être intéressant.

Or il semblerait que je sois une personne têtue parce que j'aime avoir le dernier mot ou tout simplement parce que je commente facilement certains commentaires.

Certes , j'aime avoir le dernier mot , mais il arrive aussi parfois que j'ai tord et je sais le reconnaître quoiqu'en en dise...

J'avoue que j'aime camper sur mes positions parce que souvent j'ai raison et je le démontre.

Parce que je refuse de me fondre dans la masse et d'avoir les idées de tout le monde, parce que j'essaye toujours de vérifier mes sources et parce que je ne prends pour argent comptant tout ce que l'on entend à la télé , à la radio ou sur internet.

Cela fait-il de moi un monstre affreux , toujours prêtes à mordre? Je ne crois pas.

Je reconnais mes défauts , déjà le fait d'écrire cette note est en soi un acte courageux et si je le fais c'est justement pour essayer de comprendre mes réactions.

Il est vrai aussi que je peux défendre mes idées avec véhémence et il semblerait que j'aggresse!

Je parle fort et vite et me laisse vite emporter , c'est simplement la passion qui parle à ma place.

Elevée au milieu de 7 garçons dans une famille de 10 enfants , il fallait savoir se faire entendre et c'était pas toujours facile.

 

On me reproche de m'occuper des autres, mais je ne leur impose rien , je ne suis pas une dictatrice comme il semblerait , c'est juste que les personnes refusent d'entendre la vérité et quand leur façon de faire empiète et endommage mon travail , je suis bien obligée de réagir !

Je me fais du tord , et bien oui peut-être mais c'est mon problème.

Ras le bol de toujours fermer les yeux et appliquer la politique de l'autruche.

De toute façon , même quand je ne dis rien , je suis accusée du pire , victime de mon caractère sans doute.

Changer? facile à dire

Et pourtant , je me suis souvent tue dernièrement et c'est vrai que ça fait du bien de rester dans son petit coin bien sagement.

Et bien figurez-vous que sans rien demander ou exiger , on vient quand même me voir pour avoir des renseignement sur telle ou telle chose!!

Que dois-je faire?

Ingorer? faire celle qui s'en fou? rester dans ma léthargie et continuer à ne pas s'occuper des autres?

Après tout, je ne suis plus intelligente qu'une autre , qu'ils se débrouillent!

Sauf que moi, je ne peux pas , je ne sais pas faire ça et si j'ai le malheur d'envoyer au diable , on me reprochera mon mauvais caractère!

J'avoue qu'en plus j'aime aider les autres et je crois que j'ai un travail sur moi à faire c'est sûr.

Dès la rentrée , je vais essayer de ma la jouer tranquille  , zen et pépère.

Je ne dirais plus rien à personne sauf "bonjour! ça va? oui cool! mais en ce qui concerne le boulot je ferais le mien correctement et les autres?

Ce n'est plus mon problème...

 

 

 

 

samedi, 12 février 2011

Emile Benoit

Je le répète souvent la vie est pleine de surprises et pourtant , il n'y  a pas de hasard...

Emile Benoit; Qui est-ce ? me demanderez-vous et je vous aurais répondu il y a quelque temps  que je n'en sais strictement rien..

Cependant , en regardant une de mes chaines télé préférée , Sundance Channel, j'ai eu le plaisir de voir un vidéo-clip dont voici la bande-annonce

 


J'étais fascinée par le concept , les images défilaient et je restais scotchée devant l'écran.

 La chanson " Vive la rose " ne m'était pas du tout inconnue et j'aimais  particulièrement cette version chantée par Emile Benoit ( nous y voilà)

 Sa voix grave et erraillée et ce petit accent canadien donnait  à cette chanson une tout autre dimension.

Alors , curieuse par nature  je m'empressais d'aller fouiller sur google des renseignements sur ce monsieur et j'appris qu'il fut un  célèbre joueur de violon qu'il vécut en Acadie et que ses ancêtres ( arrière-grand-parents) ont emmigré

 depuis Saint-Malo!!!

 Tout devenait clair dans mon esprit et je compris aussitôt pourquoi ce cours métrage m'avait interpelé.

 Emile Benoit




 

 

Ou que vous alliez , vous y rencontrerez un breton , au moins une fois sur deux.

Ce sont de grands voyageurs , qu'ils soient de passage ou qu'ils décident de s'installer quelque part, leur musique laisse des traces indélébiles et tout le folklore nord américain est empreint de leur musique.

Il n'y a pas que les irlandais qui marqué la folk music , les bretons aussi

C'est sûrement ça , la Celtitude!

samedi, 15 janvier 2011

Chouans ! En avant!

Je veux bien que Nolwenn Leroy fasse un retour aux sources, mais il faut arrêter de croire que c'est grâce à elle que les chants traditionnels bretons sont remis au goût du jour et que les jeunes générations vont enfin découvrir leur propre patrimoine.

Parce que , quand même , il me semble que les soeurs Goadec , les frères Morvan ; Gmenmor, Alan Stivel , Tri-yann, Denez Prigent et beaucoup d'autres , étaient là bien avant elle , et qu'ils ont certainement plus de mérites, parce qu'à l'époque c'était pas gagné d'exporter tout un répertoire de musique bretonne vers Paris qui se prenait pour le centre du monde bien pensant.

Alors il ne suffit pas d'ânoner quelques chants traditionnels sur un C.D pour que subitement ; les gens se tournent vers la Bretagne.

J'avoue , savoir qu'elle avait sorti un C.D de chants bretons , me plaisait , mais j'ai très vite déchanté.

Certes , Nolwenn chante bien , c'est son métier donc c'est propre  , bien emballé avec des clips sur fond d'images d'Epinal, mais il manque d'authenticité; de personnalité.

C'est un C.D. cliché, et quand j'entend les propos de soi-disant journalistes sur T.F.1, je me marre encore plus.

leurs références , Manau!!!!, sincèrement c'est agaçant , qu'ils fassent leur travail de journaliste où qu'ils changent de métier parce qu là c'est pas possible!

Ils ne se rendent même pas compte qu'il font  un affront à la Bretagne.

"On danse breton à Montparnasse"!!!!

Sans blague!

Bien sûr que oui , je ne le nie pas , c'est la quartier le plus breton de la capitale  puisque c'est à cet endroit qu'ils se sont installés en masse lorsqu'ils ont emmigré à Paris.

Forcément , on vit à l'heure bretonne mais sûrement pas grâce à Nolwenn Leroy et son dernier opus!

 Il ne manquerait plus qu'elle soit invitée au Festival interceltique de Lorient en Août prochain!! Alors on aurait la totale.

Peut-être était-ce sincère de sa part de vouloir s'impreigner de ses origines , je ne sais pas  mais je n'y crois pas car on sait tous comment les grosses maisons de disques fonctionnent , ils font du bussiness , le reste ils s'en tamponnent le coquillard.

Je crois surtout qu'ils l'ont prise pour Becassine avec ses gros sabots!

 

mercredi, 12 janvier 2011

2 oublis

Je dois faire mon méa culpa.

En relisant ce blog , je me suis aperçu que j'ai oublié d'écrire deux notes.

En effet  ,j'étais supposée écrire sur tous mes frères , or j'en ai omis deux , Yannick et Arnaud.

C'est d'ailleurs assez drôle car physiquement ils sont proches et ils ont tous deux la même passion des avions.

Je plaide coupable, j'ai manqué à tous mes devoirs

Chers frères , si vous passez par ici , sachez que j'ai bien l'intention de rectifier le tir.

 

 

21:54 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (1)

mardi, 11 janvier 2011

Héritage

La vie est extaordinaire , et même si je l'ai déjà maintes et maintes fois répété, je ne peux m'empêcher d'être heureuse  .

Pourquoi me direz-vous , tout simplement parce que mon dernier fiston s'est replongé des les albums d'Astérix.

Mes frères et moi avons baigné dans les histoires d'Astérix et Obélix toute notre enfance et aujourd'hui encore ; ces personnages font parti de nous ( la période Goscinny bien evidemment!!! car depuis les scénaris sont bidons).

Alors quand je vois Erwan se régaler à lire ces albums , je me réjouis.

Il lit actuellement " le Tour de Gaule d'Astérix" et essaye  de me coller sur le nom des villes de France en latin , en vain forcément.

tours.png

 

Ainsi , j'ai transmis cet héritage à mes enfants et j'espère qu'à leur tour , ils en feront de même avec les leurs , je suis convaincue que oui.

 Je sais ça peut paraitre dérisoire , n'empêche qu'il y a des choses comme ça  qu'on aime faire partager et quand je vois mon bonhomme , concentré sur son livre , me poser des questions quand il ne comprend pas un truc , ça me fait plaisir.

 Et puis c'est tellement mieux que les jeux vidéos!!!!!

 

 

20:50 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

dimanche, 09 janvier 2011

Nostalgia

Dimanche pluvieux ; pas grand chose à faire ,les garçons chez leur père , le plus âgé sur l'autre ordinateur et moi devant mon clavier à réaliser qu'il ne se passe rien de d'extraordinaire.

Alors je relis mes anciennes notes et ça me fout le bourdon.

Je pars visiter d'autres blogs et réalise que beaucoup n'existent plus , d'autres resistent et je me dis que c'est une bonne chose et ça me donne envie d'écrire une note parce que facebook , c'est pas mal , certes , mais sincérement, il y en a qui ne sont guère intéressant.

Poster des résultats de jeux bidons , répondre à des questions sur vous et j'en passe , franchement je supprime automatiquement ce genre de posts sur ma page .

A quoi sert un réseau social? échanger  des idées, prendre des nouvelles d'autrui, partager ses goûts , donner envie aux autres de découvrir des trucs nouveaux, garder le contact.

Enfin , pour moi c'est à ça que cela devrait servir ,sinon avoir une page facebook juste pour dire que l'on a une page facebook , parce c'est tendance , c'est nul.

Bref , je préfère encore écrie sur mon blog , parce que là , au moins je peux approfondir mes idées et tant pis si je ne pas lue par la majorité , c'est espace est bien plus personnel et au bout de 4 ans , je ne peux toujours pas me resoudre à en fermer la porte...

 

samedi, 20 novembre 2010

Double anniversaires

20 novembre 1994 , un dimanche au beau milieu de la nuit, naissait Pierrick , mon second fils.

16 ans déjà! Cette année-là , je manquais pour la première fois , le banquet de Sainte-Cécile , organisé chaque année par l'harmonie de Guignicourt.

Quel parcours effectué depuis! Entre les problèmes à l'école , les psychologues et les spécialistes de l'éducation , jamais je pensais qu'il s'en sortirait un jour et pourtant ...Je pense qu'ajourd'hui , rien n'est encore gagné  , mais il apprend un métier et j'ai espoir de le voir réussir malgrè tout parce que j'ai confiance en lui , parce qu'il  grandit et devient un jeune homme et qu'il a conscience de tout cela et qu'il essaye de faire de son mieux.

Joyeux anniversaire Pierrick

 

Photos.jpg

20 novembre 2002, alors que Pierrick fêtait ses 8 ans , nous arrivions dans une toute nouvelle région ; l'Ariège.

8 ans déjà que nous nous sommes installés  par ici et que de changements depuis !

Comme ça a été difficile de quitter les siens , sa famille , ses amis , une ville où nous vivions depuis si longtemps! et pourtant....nous nous y sommes habitués, nous avons rencontré des personnes formidables , une autre façon de vivre , avec le soleil en été et la neige en hiver.

Une vie complétement différente et nous sommes parfaitement intégrés et contre toute attente , jamais je ne repartirais vivre dans la nord , car notre vie est ici et nous  nous y plaisons beaucoup.

medium_demenagement_0002.jpg

Emménagement à Saverdun

20/11/2002

 


vendredi, 12 novembre 2010

Coup triple

Aujourd'hui , nous avons fêté les anniversaires de Priscilla , Pierrick et Timothée qui sont nés le 9 ; 11 et 20 novembre.

C'est juste un peu en avance pour Pierrick , mais c'était plus simple de réunir tout le monde aujourd'hui puisque c'est un jour férié.

C'est toujours assez incroyable de constater comme le temps défile à une vitesse folle

 

JOYEUUUUX ANNIVERSAIRES

A MES 3 AMOURS

anniversaires poupoune pierrick et.jpg


dimanche, 24 octobre 2010

Clara

Après la visite de lise en juin 2007, ce fut au tour de Clara , la grande soeur de Lise de venir me rendre visite.

On s'était vite rencontré à Paris en 2008.

Un week-end entier , même si les journées passent vite , c'est quand même mieux.

Je suis toujours aussi ravie de les voir et c'est toujours un vrai plaisir de se retrouver.

Clara est devenue une ravissante jeune femme avec qui on peut discuter de tout et j'ai pu retrouver les moments de complicité qu'on partageait quand elle n'était qu'une petite fille et c'est vraiment fabuleux.

Quand le temps ne change rien aux personnes qu'on aime, qu'elles sont toujours les mêmes, qu'elles ont toujours les mêmes valeurs , c'est extraordinaire.

Aussi bien Lise , que Clara , j'ai retrouvé les deux mêmes personnes et je suis persuadée qu'il en sera toujours ainsi.

Nous sommes allées au Pas de la Case  avec Priscilla et Timothée et sur le chemin du retour , nous avons fait une escale à Orlu et ensuite après avoir déposé Priscilla à Bélésta ; nous nous sommes arrêtées à Mirepoix.

Un samedi bien remplie avec une météo clémente , et Dimanche matin , une belle grasse matinée avant d'aller à Toulouse.

Hélas la pluie nous a joué un bien mauvais tour mais cette ballade dans la ville était tout même bien agréable.

Clara est déjà repartie et au moment où j'écris cette note , elle est dans le T.G.V en direction de Paris.

Le temps passe trop vite mais elle sait qu'elle peut revenir quand elle le voudra et ce sera toujours un plaisr de l'acceuillir.

DSC08184.JPG

Clara et moi

Des retrouvailles géniales


18:59 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (1)

dimanche, 17 octobre 2010

Bilan de rentrée

Après  deux mois de reprise , il est temps de faire un petit bilan.

Déjà , je n'avais pas envie de retourner travailler parce qu'après ces vacances géniales , c'est toujours difficile pour moi de revenir à la réalité.

Septembre est un mois de l'année que je n'aime pas , c'est comme ça et je ne peux pas l'expliquer.

A cette période de transit et de blues , est venu se greffer des problèmes financiers.

Forcément cela n'a pas arranger mon état. Au boulot une série d'absence d'agents perturbe le bon fonctionnement du lycée et là aussi pas simple à gérer.

D'autant plus que dans ces cas-là ; le travail retombe toujours sur les bonnes volontés dont je fais partie et fatalement cela finit par  user les patiences.

I faut savoir que ce sont toujours les agents les plus courageux qui se prennent des affronts dans la gueule..

Ceci est complétement injuste je vous l'accorde , mais il m'a été expliqué que l'on ne pouvait compter que sur certains et que les autres ( les moins motivés , on ne pouvait rien en faire et que cela ne changerait pas).

 Peut-être ; mais en attendant , le bon agent que je suis en a parfois un peu marre.

Alors je fais contre mauvaise fortune , bon coeur mais il m'arrive aussi de péter un cable et ceci au détriment de ma réputation.

Soit , j'assume mes faits et gestes.

En plus de  boucher des trous et faire en sorte que tout fonctionne ; il faut aussi supporter certaines collègues dont on se demande si elles possèdent un  cerveau.

Quand je parle de polyvalence , ceci n'est pas un vain mot.

Il faut être volontaire, motivée , courageuse , savoir prendre des initiatives et parfois penser pour les autres ; mais il faut aussi être assistance sociale , parce que les cas soc' comme on dit péjorativement ; ça ne manque pas au boulot!

Vous pouvez penser que je suis dure et vous auriez raison.

Mais comprenez-moi , j'ai moi-même des problèmes à surmonter et cela n'est pas toujours très facile.

Je me console en pensant à mes 3 fils , qui malgrè cette situation pénible , sont des trésors.

Ils ne se plaignent pas , sont au courant des mes déboires financiers et font en sorte de me remonter le moral.

Je vous assure que leur soutien est primordial pour moi.

Alors les vacances qui se profilent à l'horizon , sont la bienvenue pour pouvoir décompresser; me reposer , me resourcer , faire le plein d'ondes positives et je les attends avec impatience et peu importe les réflexions désobligeantes , du syle " vous êtes tout le temps en vacances , bande de feignants "

Je n'en tape et j'aimerais que certains viennent prendre ma place juste une semaine et ils fermeraient leur gueule c'est sûr et certain!

En conclusion ; sachez que ma situation se stabilise tout doucement , et que malgrè tout j'arriverais une fois de plus à traverser cette tempête et que j'en resortirais plus forte.

 

Le point positif de cette affaire , c'est que l'on apprend à se passer du superflu et que finalement , on n'a pas besoin de grand chose pour être heureux.

Tout le pognon de la Terre ne remplacera jamais les "Je t'aime" ou les calins d'un fils affectueux.

Ca donne à réfléchir et même  si je ne le souhaite à personne , quelque part c'est un mal pour un bien qui remet les choses en place  , je sais encore plus aujourd'hui quelles sont les vraies valeurs de la vie et ça fait vachement du bien...

12:20 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (3)