Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 19 mars 2006

PRISCILLA

Priscilla était devenue notre raison de vivre , de croire en l'avenir, plus jamais rien ne serait désormais pareil. Tous les parents savent de quoi je veux parler. Nous avions un but dans la vie et c'était tout simplement merveilleux.

J'apprenais l'art d'être une maman et je dois avouer que ce rôle me plaisait bien, Depuis toute petite déjà , je savais que j'aurais des enfants , c'était une évidence pour moi et cela devenait une réalité

medium_baignoire.3.jpg

Nous n'étions pas trés riche , alors la baignoire était tout simplement une bassine à linge!!! peu importe, elle a toujours adoré l'eau!!! c'était chouette ces moments-là

 
medium_blouson_david.2.jpgDans le blouson de tonton David ou sur les genoux de Didier ( surnommé GUIGUITTE) .
Priscilla était choyé de tous!medium_avec_guiuitte.jpg

medium_avec_grand-mere.jpg

 

 

 

 

 

 

Mon petit châperon rouge dans les bras de ma maman; 60 ans séparent les deux!!!!!

Ma maman m'a beaucoup aidé  et a toujours été trés présente  pour s'occuper de Priscilla quand je travaillais. C'est une grande chance de l'avoir cette grand-mère.

Elle s'est beaucoup occupé d'Isabelle , le fille de ma soeur Françoise que je consière comme ma petite soeur aussi tellement elle est restée à la maison pendant les vacances.

C'est Isabelle qui sera la marraine de Priscilla.

14:25 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (3)

vendredi, 17 mars 2006

Rencontre determinante

Et ainsi , la vie continuait son cours; je vivais encore chez mes parents, je faisais des petis boulots ( aide aux devoirs; baby-sitting) tout cela sans être déclarée ,je sais c'est pas bien mais bon faute de mieux et je m'éclatais tous les week-ends!

Finalement je rencontrais celui qui allait devenir mon compagnon , le père des mes enfants et ensuite mon mari ( c'est pas l'ordre habituel des choses mais je m'en fou, j'aime bien sortir des sentiers battus!)

Là , je résume mais bon , entre temps je fis la connaissance d'une famille qui allait beaucoup compter pour moi.

En effet , on me demanda gentiment si je voulais bien m'occuper d'un bébé pendant que la maman ( future gynécologue) finissait de preparer sa thèse.

Le papa, Carlos est médecin généraliste en mileu rural; la maman je vous l'ai déjà dit , Michèle  bientôt gynéco ; il y a aussi la petite Clara, 4 ans à l'époque et la petite Lise ,à peine 3 mois.

UNE JOLIE ET SYMPATHIQUE PETITE FAMILLE

Je ferais donc mes premières armes chez eux de février 1988 à juin 1988 , mais ce que j'ignorais  c'est quelques temps plus tard , ils feront de nouveau appel à moi pour aider dans la maison et auprès des enfants

Entre les deux périodes , je donnerais moi-même niassance à ma première fille Priscilla née le 9 novembre 1988

J'ai ainsi pû m'initier à l'art de changer les couches et tout ce qui s'en suit avec la petite Lili!!!!

VOICI UN PORTRAIT DE FAMILLE

medium_priscilla.jpg
et voici la petite Lili, Clara et à gauche, Priscilla quelques mois plus tard
medium_lise_0001.jpg

 

15:10 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (8)

mercredi, 08 mars 2006

Famille nombreuse

Comme je vous l'ai déjà dit , nous sommes 10 enfants et voici une photo assez rare où nous sommes tous les dix réunis.

C'était à l'occasion du mariage de Yannick et c'est moi qui suis à l'origine de cette photo ( d'ailleurs c'est Steven qui l'a prise).

Je savais que cela ferait plaisir à ma maman.

medium_dix_enfants_0002.jpg
C'est amusant d'ailleurs car nous sommes rangés dans l'ordre , c'est-à-dire par ordre de naissance ( du plus âgé au plus jeune)
1er rang
Gérard, Françoise,Marc,Yves
2ème rang
Hervé, Yannick, Anne, Alain
devant
Armelle et Arnaud
C'était en 1985 ( le petit dernier que vous voyez là ,est papa)
LA ROUE TOURNE

14:00 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (4)

vendredi, 03 mars 2006

Liberté de choisir

Je viens de voir l'excellent film de Mike leigh sur canal+

VERA DRAKE : L'histoire d'une faiseuse d'ange dans l'Angleterre des années 50 et

cela me rappelle chaque jour que grâce à Simone VEIL et sa loi sur la légalistion de l'avortement en France, j'ai pû moi aussi avorter.

Je le dis , sans honte car j'en assume pleinement les conséquences.

Je sais que ce n'est pas un moyen de contraception et qu'il vaut mieux prévenir que guérir.

Toujours est-il que j'ai été confrontée à ce difficile choix.

Mettre au monde un enfant non-désiré, au risque d'en faire un malheureux

Je n'étais pas prête à être mère ( malgré mes 24 ans)

Une histoire sans lendemain, donc un enfant  sans père

Egoïste? peu-être! mais j'ai le droit de gérer ma vie sans qu'on me dise ce que je dois faire

J'ai fait le choix d'avorter

 Suis-je une criminelle?

Je ne le crois pas et même si encore aujourd'hui ceci n'est une histoire banale, même si mon avortement s'est passé sous les meilleures auspices, j'en garde des sequelles morales

Certains diront " bien fait salope t'avais qu'à prendre tes précautions"

D'autres me plaindront

JE NE VEUX PAS DE JUGEMENTS , NI D'AVIS : J'ASSUME TOUT

Je regarde  ce film :

ET ça m'horrifie de penser qu'on utilise ces stratagèmes pour dissuader des jeunes filles de se faire avorter ! ^

chacune d'entre elle doit pouvoir avoir son propre arbitre et faire ce qu'elle pense être le mieux pour elle

18:15 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (11)

jeudi, 02 mars 2006

Fin du voyage

Pour résumer cet épisode fantastique de ma vie; ma relation avec Steven a duré deux ans. La distance et la vie nous ont séparés.

Il s'est marié ( a divorcé depuis) et de mon côté j'ai commencé une autre vie ( débridée et ensuite un peu plus rangée). 

Nous sommes toujours restés en bons termes , nous sous somme même revus des années plus tard et j'espère que cet été; il viendra nous rendre visite en ariège.

Sa mère me téléphone tous les ans à l'occasion de mon anniversaire.

Il y a des gens tiennent un place importante dans la vie et Steven a une large place dans la mienne.

C'est ainsi , je n'éprouve ni regrets, ni remords car j'ai pû accomplir des choses extraordinaires, j'ai croisés des gens fantastiques et des paysages merveilleux.....

 

13:15 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (3)

mardi, 28 février 2006

THREE WEEKS OF HAPPINESS

J'écrivis ce poème à mon retour en FRANCE ( je ne prétends pas qu'il soit juste d'un point de vue linguistique mais je l'aime beaucoup tel qu'il est !)

 

 

And finally , my dream became reality

When I landed on NEW-YORK city,

The great Lady, where you feel so small

So welcome, but never lost at all.

I saw the skyscrapers, the Statue of Liberty

Standing so proud, taking care of the city.

That was just the beginning of my trip

I was feeling so fine and so deep

As I discover the beauty of Massachussetts

Maybe the prettiest of all the states

I stood and stared at this gorgeous country

Amazed, I saw a squirrel climbing a tree

I couldn't help but feel si surprised.

I really was living in paradise.

Then I met Boston, another great Lady

Where the old times remain steady

How glorious she stands on the Charles River

How proud she is, to own the " Beaver "

How could I forget such a landscape !

From my mind ,it cannot escape

How much do I miss Massachussetts

Where I spent Three weeks of happiness.

 Anne- 15 mai 1985.

12:05 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (5)

lundi, 27 février 2006

Embarquement immédiat

medium_avion2.gifEnfin, j'y étais ce fameux 31 mars 1985 restera gravé à jamais dans ma mémoire.

J'allais prendre l'avion pour la première fois de ma vie

J'allais quitter la France pour rejoindre mon aimé

Comme j'étais heureuse.....

La chanson de Jean-Jacques GOLDMAN résonnait dans ma tête:

LONG IS THE ROAD

HARD IS THE WAY

BUT DEEP IS MY FAITH...

medium_billet_avion.jpg

J'arrivais à l'aéroport d'Orly , toute guillerette, toute frétillante et tout émerveillée. J'aperçus un gros avion ( ils sont tous gros mais vu de prés , ça surprend). Alors que je levais les yeux pour mieux admirer l'engin , je trébuchais sur une bordure de parking et me vautrais lamentablement sur le sol!!!!!!!

J'avais l'air maligne, en plein dans une flaque d'eau

Je vous raconte pas l'état de ma gabardine!

Mais peu importe , j'étais trop prêt du but , je ne renoncera pas !

Après avoir nettoyé du mieux que je pouvais ma gabardine , j'étais prête à embarquer

medium_carte_embarquement.jpg

 

Mais là ,ô surprise y'avait personne..... je m'inquiètais jusqu'au moment où je compris que j'étais trés , trés, en avance puisqu'on venait de passer à l'heure d'été....

Rassurée et soulagée j'embarquais dans ce bus qui me conduisit à l'avion ( Orly n'étais pas équipé de bras d'embarquement).

L'avion était un dc10 je crois; avec un seul couloir au milieu  donc j'étais confiné prés du hublot mais ça n'avait aucune importance : j'étais aux anges

j'allais décoller et découvrir le nouveau monde et rejoindre Steven!!!

13:25 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (6)

dimanche, 26 février 2006

Back to school

Cet automne fut vraiment mélancolique , je n'arrivais pas à m'ôter Steven de mes pensées...

J'avais décidé de reprendre mes études , en me donnant un but , j'espérais , non pas oublier ces derniers mois, mais occuper mon esprit ( qui vagabondait sans cesse vers le grand ouest!)

C'est ainsi que je devins une étudiante en anglais à la faculté de Reims . Je faisais ainsi le trajet en train chaque jour.

medium_carte_sncf.3.jpg
J'étais perdue, car après deux années d'oisiveté , j'étais incapable de me concentrer sur mes études et de plus ( sans vouloir me vanter) ma pratique de l'anglais était déjà bien supèrieure à la moyenne.Et pour tout vous dire , les autres modules ( histoire de la grande-bretagne , français et les diverses options)ne m'emballaient pas du tout.
J'avais qu'une idée en tête.
L'AMERIQUE, L'AMERIQUE , JE LA VEUX ET JE L'AURAIS.....

12:50 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (6)

samedi, 25 février 2006

C'est un beau roman....

D'avril à septembre 1984 , nous étions devenus inséparables.On se voyait tous les jours et c'était à chaque fois , un bohneur immense.

Nous nous promenions longuement dans les bois, ou bien on restait à siropter des boissons illicites!

On prenait parfois le train pour se balader à Reims, faire les boutique, visiter la cathédrale...

Peu m'importait, pourvu que je sois auprès de lui, cela suffisait à me rendre heureuse

Son sourire, ses baisers, ses doux gestes attentionnés....symbiose est le mot parfait pour décrire notre état d'esprit à l'époque.

 

Hélas , debut octobre; il dû rentrer à Boston ( fallait bien qu'il retourne travailler...il était TAXI-DRIVER!!!)

Nous n'avions pas fait de  plans d'avenir , nous vivions au jour le jour notre beau roman, mais je vous garantis que ce fut un crève-coeur de la laisser quitter la France....

On se promit de s'écrire ( ce que nous fîmes) et nous décidions que j'irais lui rendre visite aux Etats-unis au printemps suivant....

 

 

17:30 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (1)

vendredi, 24 février 2006

SHOT OF LOVE

alors que je n'attendais plus rien; puisque je me laissais porter doucètement par la vie, je fis une rencontre qui changea le cours de ma vie...

Je le rencontrai totalement par  hasard , dans une soirée organisée par les jeunes de mon village, un bal comme on savait en faire ( les dicothèques en campagne y'en avait pas à l'époque).

Des amis de la famille me le présentèrent ( ils savaient que j'aimais la langue anglaise et que les états-unis était mon EL DORADO)

Je fis donc la connaissance de Steven; j'avais 21 ans et lui 30, c'était un homme pour moi!! Nous nous sommes immédiament entendus .Le courant passait, j'adorais son sens de l'humour et mon anglais devait l'impressionner .

Nous avons continuer de nous revoir et avons passés des soirées inoubliables à refaire le monde.

Il habitait dans une maison appartenant à sa mère , française d'origine et mariée à un G.I.en 1944; et chaque soir il parcourait 5 kilomètres à pied pour me raccompagner chez parents jusqu'au jour où je restais la nuit entière prés de lui. Bien évidemment ,nous étions devenus amants et je garde des tendres souvenirs de ces instants magiques.

Il m'a appris à être une femme; à découvrir mon corps ( que je n'aimais pas), à m'accepter telle que j'étais.

c'est bête , mais auprès de lui j'avais la sensation d'être belle, je rayonnais.....

16:05 Publié dans Ma Vie | Lien permanent | Commentaires (10)