Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 16 mars 2012

Plus dure sera la chute..

J'aimerais tant pouvoir écrire des notes positives comme je savais si bien le faire avant ...

Mais il semblerait que le sort s'acharne sur moi.

Je suis dans une impasse...la trêve hivernale est terminée et les charognards se réveillent.

J'ai pourtant fait ce qu'il fallait pour tenter de resoudre mes problèmes financiers.

J'ai déposé un dossier de plan de surendettement auprès de la banque de France , parce qu'avec l'aide d'une conseillère familliale du .C.C.A.S de l'Ariège , on ne voyait pas d'autres solutions pour palier à mes dettes..

Dossier rempli et envoyé rapidemant avec tous les justificatifs et une réponse favorable en janvier.

Je me suis dit , enfin une bonne nouvelle pour commencer l'année...

Quelque temps après , je reçois le tableau d'amortissement mis en place par la Banque de France..soulagement , j'en ai pour 8 années à rembourser , mais au moins je vais pouvoir souffler un peu.

Seulement pour que ce tableau puisse commencer , il faut l'accord signé de tous les créanciers....

1 mois ...2 mois , les créanciers m'envoient des courriers me réclamant les échéances dues...

Or , j'ai fait opposition sur tous mes crédits , conformément à la pocédure légale et je suppose que les maisons de crédit ont tous reçu le même tableau que moi, donc ils sont au courant...mais visiblement ils ignorent ou ne sont pas d'accord.


C'est ainsi que le 14 mars ( jour des 20 ans de Quentin , un vrai crève-coeur) , mon propriétaire par l'intermédiare d'un cabinet de huissier m'envoit une assignation à comparaitre au tribunal de Foix parce que je n'ai pas régler la somme totale due en décembre 2011.

C'est la procédure , c'est comme ça , apparement il n'en a rien à foutre du courrier que je lui ai envoyé et des mandats que je lui envoyé pour montrer ma bonne foi en essayant de ne pas m'enfoncer...


La trêve hivernale est terminée ....

Je n'ai toujours pas eu de réponse favorable pour un logement social..

Je consulte chaque jour les petites annonces immobilière sur le Bon Coin ..il n'y a rien.

Les restos du coeur font eux aussi bientôt refermer leurs portes

Les réparations de ma voiture me coûtent 925 euros

Je n'ai toujours pas encore touché l'argent de l'assurance vie


J'ai postulé pour 2 postes vacants en Ariège  , j'avais même rencontré l'assistante sociale de la région pour appuyer ma demande et résultat des course , je n'ai aucun poste.

Je vais tenter le second tour ( sans grande conviction)

J'avoue que je sature

je n'arrive même pas à m'énerver comme si j'étais résignée et surtout je n'ai plus envie de me battre parce que j'ai la sensation que quoique je fasse , désormais , tout va de travers

La machine est détraquée.

Le sort est contre moi

Je vois la vie en je ne sais pas trop quelle couleur , sauf en rose^^.

Je baisse les bras..je rends les armes...en fait  je ne sais plus quoi faire.

Je suis complètement larguée et j'ai le coeur lourd , si lourd..c'est si dur de vivre

Je me demande encore à quoi ça sert de me lever chaque matin pour aller travailler puisque je n'arrive plus à joindre les deux bouts.

La sensation de gravir un chemin sinueux à porter une lourde Croix et surtout de ne jamais voir le sommet...j'aimerais lâcher cette saleté de Croix et me laisser dévaler la côte , tomber et ne plus me relever parce que j'en ai marre.


Alors demain , je vais au Carnaval avec mes enfants dans la ville voisine et je compte m'ennivrer et m'amuser...juste oublier pour une soirée mes soucis...

Je ne suis pas trop exigeante....Puisse cette soirée se dérouler sous les meilleurs auspices!


Commentaires

En tout cas, le desespoir te fait toujours aussi bien écrire... Ca doit être terrible et en aucune façon je ne peux m'imaginer à ta place, mais il faut que tu te trouves des motivations pour te battre. Alors c'est facile à dire, certes, mais il faut que tu aies de nouveau un but réel et concrés et je crois en toi, tu vas y arriver. Ne baisse surtout pas les bras !! Même si ça n'arrangera jamais tes problémes et que c'est une futilité par rapport à tout ce que tu vis, n'oublies jamais que je t'aime

Écrit par : Lucie | samedi, 17 mars 2012

les maisons de crédit sont des saloperies, comme les banques. rien d'humain, que le pognon compte. ils ne veulent pas signé l'accord plus d’intérêt ou très peu. harcèlement ça ils savent le faire à merveille. j'y suis passé et maman aussi. insultant, il t'enfosse mais dit toi bien que le juge est plus fort qu'eux.c'est long mais ils s'aideront. pour ton propriétaire, un jour viendra. j'espère qu'il tombera sur une famille qu'il lui détériore sa baraque et qu'il soit obliger de faire un énorme crédit pour réparer. tiens bon, tu trouvera un logement et tu t'y sentira mieux. c'est pas facile mais tiens bon laisse le tribunal gérait pour toi. je t'embrasse très fort dès que Yannick a un week-end complet on passera. gros bisous

Écrit par : jocelyne | samedi, 17 mars 2012

dès lundi je téléphone à l'assistance sociale et la banque de France pour savoir comment faire pour ma défense , si je dois prendre un avocat ou pas..bref pour essayer de faire quelque chose malgré ma saturation.
Je pense aussi que je vais demander un entretien avec le maire de Mazères.
et on verra jusqu'au 22 juin ça me laisse du temps pour mettre en place tout ça...

Écrit par : anne | samedi, 17 mars 2012

C'est dans l'air du temps, j'ai le sentiment que tout part à vau l'eau. J'ai la chance de ne pas avoir de crédit, pas dépensière, n'empêche que depuis l'été dernier, et bien j'équilibre juste mon budget.
J'en ai marre de l'énergie que je donne à l'école, alors j'ai cherché d'autres voies : plus de formation dans la spécialisation que je souhaite (G), j'ai envisagé aussi un détachement vers la territoriale, et parait-il qu'il n'y aura pas de poste. Bref, un sentiment d'horizon bouché.
Alors j'imagine aisément ta situation. Le sort n'est pas contre Toi mais contre tous les petits honnêtes travailleurs … et c'est amplifié pour les familles monoparentales. Revois l'assistante sociale … et je ne te souhaite qu'une chose : Sois sereine.

Écrit par : Sar@h | samedi, 17 mars 2012

Je ne sais que dire.
ça va s'arranger. C'est sûr.
Un jour ça s'arrête de tomber sur la même personne, c'est mathématique :-)
Je t'embrasse.

Écrit par : Pascale | lundi, 16 avril 2012

Écrire un commentaire